22/10/2019

Les types d’hébergements lors d’un road trip

Quand on part à l’aventure sur les routes, les premières choses auxquelles on pense sont l’itinéraire et le véhicule. Mais il ne faut pas oublier de se pencher sur la question de l’hébergement. Parce que les nuits sont très importantes pour reprendre des forces et être capable de continuer à avancer le lendemain. Peu importe la durée de votre séjour, et le pays que vous visitez, mieux vaut s’y prendre un peu à l’avance et réfléchir à une solution avant de partir. Il est également possible d’alterner entre plusieurs options si votre budget est serré. Quoi qu’il en soit, voici les principaux types d’hébergements que vous trouverez lors d’un road trip.

Dormir dans son véhicule

La solution la plus évidente est de dormir dans sa voiture, son van aménagé, ou son camping-car. C’est pour cela que ces véhicules sont très appréciés des voyageurs qui en ont les moyens. Le supplément que vous payez à l’achat ou à la location sera amorti au bout de quelques nuits. Bien sûr, le confort de votre sommeil changera grandement en fonction de la catégorie choisie. Dans une simple voiture, les personnes de grande taille auront, par exemple, du mal à trouver de l’espace. Mais pour une semaine ou deux, si l’on souhaite limiter les dépenses, c’est une bonne solution. Et rien ne vous empêche de réserver une nuit dans une auberge de temps en temps pour vous remettre en forme. Pour les vans, cela dépend de l’aménagement qui a été effectué, mais la plupart du temps le coin nuit est plutôt bien fait. Ces véhicules sont justement étudiés pour donner le maximum de liberté sur la route pendant des semaines, voire des mois. Côté camping-car, la question ne se pose pas, car le confort est quasiment équivalent à celui d’une maison.

Le bivouac

Si vous aimez dormir dehors, et que le temps le permet, alors le bivouac est fait pour vous. Il faut investir au départ dans un duvet et une tente (ou un hamac), mais ensuite, vous êtes libres de décider où vous allez passer la nuit. C’est une option qui convient aux voyageurs qui n’aiment pas planifier à l’avance, et préfèrent se laisser porter par les sensations du moment. Cependant, vous ne trouverez pas toujours d’endroits ou camper si vous êtes dans une zone urbanisée. La sécurité est également un critère à prendre en considération.

Les auberges de jeunesse

C’est un hébergement classique très prisé des road trippers. L’auberge de jeunesse est un bon compromis entre l’hôtel et le bivouac. Pour une vingtaine d’euros, vous trouverez un lit dans un dortoir, avec accès à des espaces communs pour cuisiner et faire votre toilette. Quand on voyage depuis longtemps, il est très appréciable de pouvoir se préparer un repas chaud et de prendre une bonne douche. C’est également l’occasion de recharger vos appareils électroniques et de capter du Wifi, ce qui est plus compliqué sur la route.

Dormir chez l’habitant

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour dormir chez l’habitant. Si vous croyez en la solidarité entre aventuriers, et que vos moyens sont limités, essayez le couchsurfing. Vous ferez de belles rencontres, et pourrez discuter voyage avec votre hôte, en passant une nuit gratuite sur un bout de canapé. Toutefois, si cette solution vous fait un peu peur, vous pouvez toujours passer par la fameuse application Airbnb qui propose des locations de logements entre particuliers partout dans le monde. C’est d’une simplicité enfantine, et il y en a pour toutes les bourses. Enfin, pour les voyageurs plus classiques, le gîte chez l’habitant est un troisième choix un peu plus onéreux, mais très convivial. Vous vous retrouverez avec d’autres gens de passage dans un établissement familial, et vous dégusterez des repas cuisinés avec des produits du terroir.

Les motels ou hôtels en bord de route

Pour ceux qui n’aiment pas la promiscuité des auberges de jeunesse, ou le fait de dormir chez quelqu’un d’autre, il reste les motels. En France, ce mot est peu utilisé, mais il y a beaucoup d’hôtels peu chers sur le bord des axes routiers majeurs. Le point positif de ce type d’hébergement est d’avoir sa propre chambre, généralement avec une salle de bain. L’inconvénient est le manque cruel de chaleur humaine dans ces établissements qui se ressemblent tous et n’ont aucun charme. Encore une fois, pour quelques nuits, c’est faisable, mais sur du long terme ça peut être pesant.

À vous maintenant de décider des endroits où vous voulez vous arrêter dormir en fonction de votre itinéraire. Si vous hésitez entre plusieurs options, essayez différents types d’hébergements et apprenez à connaître vos préférences. Bonne route !

=> Voir les articles de notre blog voyage France

Partagez via..
Facebook Twitter LinkedIn Email