15/02/2024

Carnaval de Nice, l'un des plus grands au monde

Le carnaval de Nice est une expérience vraiment unique ! Avec environ 1 million de visiteurs, il est l'un des plus grands au monde avec ceux de Rio de Janeiro et de Venise. Prochain rendez-vous : du 17 février au 3 mars 2024 !

Le carnaval de Nice

Sur la Côte d'Azur, tout est de toute façon un peu différent ! Avec 275 jours d'ensoleillement par an et une température moyenne annuelle d'environ 15 degrés, il est possible de s'asseoir aux terrasses des cafés et de regarder cette animation avec sérénité, même en février.

Les tribunes et l'accès aux places de fête fermées coûtent entre 10 et 25 euros. L'ambiance est joyeuse, mais pas délirante. Il n'y a pas de bonbons qui volent dans les airs, mais il pleut des tonnes de confettis. Depuis quelques années, on reçoit aussi de temps en temps des fils dans la figure, à la bombe aérosol !

Le carnaval de Nice est surtout un carnaval à regarder. Il y a presque tous les jours un défilé avec de nombreux chars qui permettent de jeter un regard critique et comique sur les évolutions de la société. Des caricaturistes de presse fournissent les modèles artistiques pour les presque 300 arrangements de personnages sur les remorques et les pelles des tracteurs.

En outre, plusieurs "Batailles de Fleurs" ont lieu ; des cortèges floraux avec des chars décorés de fleurs, parfois jusqu'à 3.000 roses, orchidées, mimosas, œillets et autres par char...

Pour retrouver le détail de programme rendez-vous ce lien : programme du Carnaval de Nice.

La satire politique

Le Carnaval de Nice ne serait pas un carnaval s'il n'y avait pas aussi des défilés de chars avec des allusions satiriques et politiques. En effet, depuis le Moyen-Âge, le carnaval est une période de transgression joyeuse des règles et de liberté de mouvement soutenue par des déguisements. Pendant seize jours, les grands chars d'apparat, chargés de symboles ou de poses, défilent devant les tribunes, autour de la place Massena, jusqu'à la Promenade des Anglais, au bord de la mer, et inversement. Les trois premiers chars appartiennent toujours au roi du carnaval, à sa reine et à son fils "Carnavalon". Ils sont accompagnés de 150 autres chars satellites, dont certains avec des "grosses têtes" en papier mâché pesant jusqu'à 10 kg, ainsi que de groupes de musique internationaux, de danseurs, d'acrobates ou d'artistes de cirque qui assurent l'ambiance. Dès le début du mois d'octobre, les travaux de construction des personnages géants commenceront dans la grande halle de "La Maison de Carnaval" à Nice, non loin du port.

Bataille de fleurs en bord de mer

La deuxième manifestation importante est la spectaculaire "Bataille de fleurs", introduite pour la première fois en 1876 comme divertissement pour les vacanciers de l'époque, pour la plupart anglais. Vingt chars, décorés à la main de manière très élaborée avec jusqu'à 3 000 fleurs, défilent devant les tribunes. Des jeunes filles niçoises, vêtues de costumes minutieusement confectionnés, se tiennent sur ces chars et lancent des kilos de mimosa et de fleurs coupées à la foule.

Les batailles de fleurs étaient à l'origine destinées à l'échange de fleurs. Cette tradition a été introduite en 1876 afin de renforcer la production locale de fleurs.

Aujourd'hui, c'est une véritable pluie de fleurs qui se déverse sur les spectateurs depuis les chars du carnaval décorés de fleurs. Au total, 250 000 fleurs et 21 tonnes de mimosa sont distribuées chaque année au public lors du Carnaval de Nice. Quatre-vingt pour cent d'entre elles sont issues de la production locale. Ce spectacle est unique au monde.

Cela ne signifie pas pour autant que les cortèges "normaux" du carnaval méritent moins d'être visités. En effet, ce n'est que sur le Corso Carnavalesque ou le Corso Carnavalesque Illuminé que vous pouvez admirer les grands chars de ce carnaval.

Le carnaval se termine par l'incinération du roi en carton et le feu d'artifice habituel.

Carnaval de Nice : Quels sont les billets disponibles ? Où se les procurer ?

Les billets d'entrée pour le Carnaval de Nice peuvent être achetés en ligne, à partir du 8 février 2024 ou directement à Nice, aux guichets de vente.

La billetterie centrale se trouve sur la Promenade du Paillon, à côté du Miroir d'Eau.

La prévente a débuté en décembre.

Au Carnaval de Nice, le visiteur peut choisir entre des places assises ou debout. Le site du carnaval est fermé et on ne peut y accéder qu’avec des entrées payantes. Le terrain central du carnaval avec les tribunes (zone A), c'est-à-dire les places assises, se trouve sur la place Masséna. Le site du défilé se trouve également sur l'avenue de Verdun et la Promenade des Anglais (zone B), ici il y a des places debout. Une nouveauté cette année : des tribunes supplémentaires avec des places assises sur la Promenade des Anglais.

Les enfants jusqu'à cinq ans inclus peuvent assister gratuitement aux événements et s'asseoir dans les tribunes sur les genoux de leurs parents. Mais ils doivent eux aussi être munis d'un billet d'entrée.

Si l'on se présente au Carnaval de Nice entièrement déguisé, il est possible de participer aux cortèges carnavalesques sans billet d'entrée, dans la limite des places disponibles. Ceci est uniquement valable pour les défilés normaux du carnaval. Dans ce cas, votre billet d'entrée pour une place debout vous sera remis à l'entrée. Les déguisements à caractère religieux, militaire ou blessant sont interdits.

Important pour les photographes : les trépieds sont interdits.

Carnaval de Nice 2024 : Prix d'entrée

Tarifs Carnaval Nice 2024
Billet combiné zone A pour un cortège de carnaval et une bataille de fleurs (sauf samedi) : 45/ 49,50 €.

Billet combiné zone B pour un défilé de carnaval et une bataille de fleurs (sauf samedi) : 40/ 44 €.

Le 2e prix se rapporte aux billets remboursables. Si vous souhaitez les restituer au moins 72 heures avant le début de l'événement, il vous suffit d'envoyer un e-mail à carnaval.remboursement@ville-nice.fr.

Vaut-il la peine d'assister au carnaval de Nice ?

Beaucoup de personnes sont étonnées de devoir payer pour assister à un carnaval. Cela peut refroidir de nombreuses personnes qui n’ont pas l’habitude. Nous pouvons néanmoins vous garantir que cet événement vaut son prix, du moins pour les familles ou pour les plus âgés. Par contre, quelqu'un qui a envie de faire la fête n'y trouvera plutôt pas son compte.

Dans le cadre d'un voyage à Nice ou sur la Côte d'Azur au mois de février, la visite du Carnaval de Nice vaut vraiment la peine. D'ailleurs, la Fête du Citron de Menton et la Fête du Mimosa de Mandelieu-la-Napoule ont lieu simultanément sur la Côte d'Azur et on peut assister en même temps à leurs défilés éblouissants.

Informations pratiques

Si vous souhaitez assister au carnaval, il est préférable de vous présenter à l'entrée une heure avant le début de l'événement. Emportez votre billet d'entrée imprimé. Sur celui-ci, vous trouverez également l'entrée que vous devez utiliser.

Pendant le Carnaval de Nice, le centre-ville est largement fermé autour du site du carnaval trois heures avant le début de l'événement. Plusieurs parkings du centre-ville sont fermés également pendant le carnaval.

Il est conseillé aux visiteurs de prendre le parking Parkazur Las Planas puis de prendre le tram jusqu'à l'arrêt Jean Médecin ou, alternativement, le parking Parcazur Pont-Michel puis de prendre le tram jusqu'à Garibaldi.

Dans les parkings Nicetoile, Port Lympia et Parking du Phare, il est possible de se garer pendant 5 heures les jours du carnaval avec son ticket d'entrée pour 5 euros.

Si vous voulez y participer, vous devez absolument réserver votre hébergement à Nice et vos vols à temps ! Vous pouvez consulter ici nos conseils pour Nice et ses environs pour prolonger votre séjour. Car la capitale culturelle de la Côte d'Azur vaut le détour toute l'année pour flâner dans les marchés aux fleurs et le marché aux puces ou explorer la vieille ville et ses ruelles typiques, savourer les spécialités locales que sont la socca ou la pissaladière ou boire un verre de rosé dans les bars de plage.

Crédit photo : Par Zil — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=8456783